CONCERT - Un air d'été

 

Le Stabat Mater de Giuseppe Tartini est composé pour trois voix égales a capella, intercalé avec des versets du plain-chant du Moyen-Age. Afin d’explorer la richesse du texte attribué à Jacopone da Todi (ca.1230-1306), j’ai choisi d’intégrer le violon alto, d’ajouter une voix féminine aux trois voix d’hommes, d’apporter des nuances en diversifiant la répartition des voix et de composer quelques variations.

Le résultat est un puzzle musical qui reflète la complexité des émotions liées à nos expériences et à nos questionnements aujourd’hui par rapport à la mort : cette inévitable et ultime séparation.

La récurrence du plain-chant nous réconforte et nous nous réjouissons en entendant sa simple beauté. Les personnages dans ce texte biblique semblent sortir des contraintes du contexte religieux pour devenir la représentation d’une expérience universelle, mais également unique et infiniment intime.

Les sensations que nous éprouvons en écoutant cette œuvre de Tartini où s’insèrent des passages plus dissonants semblent nous faire revivre des souvenirs doux mais furtifs passés avec des défunts : parfois paisibles, parfois troublants.
Présence et absence vivent ensemble. Familiarité et inconnu dansent ensemble.

Participation exceptionnelle
  • Alto : Daniel DATO

Artistes
  • Chef de chœur : Dale
  • Soprano : Agnès
  • Ténor : Guillaume
  • Barytons : Olivier, Dale
  • Basse : Dale

Album photo
Fermer l'album [ x ]
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
  • Puget - Église
Guillaume 22 juillet 2018, 20h00 408